Muriel Lefebvre

  • tous
  • musique
  • texte
  • vidéo
  • photo
  • Spectacle
  • Boutique
  • Info
Réflexions du moi(s)
Fermer
Juin 2021

En marchant rue des Pyrénées une fille, la vingtaine, passe avec ses écouteurs, elle est au téléphone et parle, donc moi en la croisant, je l'écoute :


La fille - Si tu veux refaire tes seins, attends d'avoir eu un enfant. Le bébé va te les détruire ! Et ensuite tu te les fais refaire.…


Puis, je suis trop loin pour entendre la suite et donc mes réactions et mes questions prennent le relais :


Réaction - Enfant, destruction, seins !!! Haaaaa !!!!
Question - Les seins a 20 ans ils ne sont pas à refaire ?
Réaction - Quand tu n'aimes pas tes seins c'est compliqué !
Question réaction - Mais qui refait ses seins à 20 ans ?!
Question - ça coûte un bras non ?
Question - Mais d'où tu as du fric à 20 ans ?
Question - Mais à 20 ans, rue des Pyrénées, tu ne penses pas à la chirurgie esthétique, normalement tu penses à la planète ?
Réaction - Mais à plus de 21h, rue des Pyrénées, il devrait y avoir personne dans les rues, c'est le couvre-feu !
Réaction - En plus elle était sans masque !
Réaction - Mais !
Question réaction - C'est ?!
Question réaction - une ?!
Question réaction - hors-la-loi ?!
Question réaction - ou ?!
Question réaction - un ?!
Question réaction - alien ?!

Mai 2021

Dimanche, Paul nous a dit :
"C'est le temps qui est pluvieux, pas nous."
Merci Paul.

                                              ***********************************************

Je me suis retrouvée dans une soirée avec Catherine Deneuve, Donald Trump et Barack Obama.

Catherine - Bonsoir Donald.
Donald - Bonsoir, c'est une belle soirée !
Muriel - Oui.
Donald - Dites-moi, vous êtes comédienne, connaissez-vous Miou-Miou ?
Catherine - Oui bien sûr.
Donald - Quel âge a-t-elle ?
Catherine - Quarante ans.
Muriel à Catherine - Mais pas du tout ! Je ne connais pas Miou-Miou, ni son âge, mais elle n'a certainement pas quarante ans !
Catherine à Muriel - Il faut toujours mentir sur l'âge des actrices.

Je pars de cette soirée fâchée car je n'aime pas les mensonges. Je rentre dans la bouche du métro un peu remontée. Je me rends compte que Barack Obama et Donald Trump marchent à côté de moi. Des journalistes accourent dans tous les sens pour les photographier, je ne veux pas être sur les photos.
Pourquoi ils me collent aux basques ces deux là ? Je souffle de découragement. Le couloir du métro est noir de monde. Tout le monde accourt pour voir ces deux anciens présidents.

C'est chiant.

Avril 2021

Oublier ses clefs en claquant la porte de chez soi.
Oublier de prendre ses billets au distributeur automatique.
Oublier d'être énervé.
Oublier de se sentir une m....
Et donc, ne pas oublier de s'aimer.

 

Mars 2021

A midi au G20, je cherche des madeleines. J'arrive à la rangée des gâteaux, il y a un jeune gars qui met en rayon des trucs à côté de moi. Le vigile s'approche du jeune gars et moi je galère à trouver des madeleines.
S'ensuit un dialogue du vigile et du jeune gars, avec moi au milieu cherchant des putain de madeleines.

Le vigile - Alors tu vas te marier avec ma fille ?
Le jeune gars - Mais non.
Le vigile - Allez !
Le vigile insiste en riant, manifestement c'est une blague.
Le jeune gars - Je suis trop jeune pour me marier.
Le vigile - Pourquoi attendre ? Allez, marie-toi avec ma fille !
Le jeune gars - J'ai encore plein de trucs à faire !

Je suis partie à ce moment-là, soulagée d'avoir mis la main sur le paquet de madeleine. Je ne saurai jamais si le jeune gars, en disant " j'ai encore plein de trucs à faire ", parlait de sa mise en rayon des paquets de Dinosaurus ou de sa vie...
Et moi, je ne saurai jamais pourquoi je voulais des madeleines, j'en achète jamais !

Décembre 2020

La cueillette était bonne : noisettes de bizance, olives, arbouses et un billet de 10 euros. Vous ne connaissez pas les noisettes de bizance ni les arbouses ? Vous inquiétez pas, moi non plus, j'ai découvert leur existence cet automne. Par contre impossible de mettre la main sur l'arbre aux billets de 10 euros.

Novembre 2020

Désarroi ? Perte de repère ? Nostalgie ? 
C'est sans doute à cause de ce satané changement d'heure...

Octobre 2020

C'est l'histoire d'un mec, il rentre dans un bar, non ce n'est pas ça.
C'est l'histoire d'un mec, il rentre dans un lieu associatif, non ce n'est pas ça.
C'est l'histoire d'un mec, il rentre chez lui, oui voilà.

*

Un ami m'a montré cette vidéo, depuis je la regarde tous les jours.
C'est la liberté et la déglingue.
C'est beau.

Juillet 2020

Vous aussi vous n'avez plus le temps de faire vos cookies maison ?

N'ayez pas peur, croyez-en mon expérience :
Faites des tiramisus à la framboise !

Ouf ! J'ai bien cru que le travail nous avait changés.

*

Pardon d'avance pour ma réflexion parisienne-annehidalgo-post-election : JE NE FERAI PAS DE VÉLO !
Numéro uno :
J'ai peur en vélo sur des routes dans le Berry alors à Paris vous pensez !
Numéro dos :
Voiture = permis, en gros au vert on avance, au rouge on s'arrête.
Vélo = pas de permis, on ne s'arrête pas sinon on coupe son élan.
Numéro tres :
Pourtant moi aussi j'adore Joe Dassin.
Numéro cuatro :
En vrai je commence à lorgner sur quelques vélos. Suis-je en train de changer d'avis ? 
Numéro cinco :
Il y a que les gros cons qui ne changent pas d'avis.
Numéro seis :
Arrêter l'énumération en espagnol c'est ridicule.

Juin 2020

Est-ce que Claude va gagner Koh Lanta ?

Mai 2020

Moi aussi je n'ai pas envie de travailler et je fais semblant derrière mon ordinateur ! Moi aussi je fais des cookies toutes les semaines ! Moi aussi j'aime bien m'ennuyer ! Moi aussi je matte mes voisins comme une vieille et du coup je comprends mieux les vieilles maintenant ! Moi aussi je sors le weekend, comme tout le monde, me balader une heure alors que je pourrais le faire en pleine semaine !
Si vous êtes concernés par ces syndromes, mettez une pancarte pour le 1er mai sur votre fenêtre avec ce tout nouveau hastag :
#itou

Avril 2020

Ce matin j'ai grimpé à un arbre, cela faisait longtemps que je n'avais pas fait cela ! J'ai observé Paris sous un autre angle. Je me suis sentie oiseau. J'ai commencé à faire des allers-retours entre ma branche où je me sentais si bien et le sol où je trouvais des gants en plastique, des masques... Bref tout un tas de bricoles et j'en ai fait un nid. Puis je suis descendue pour observer mon nid, comme je l'ai trouvé moche, je l'ai jeté à la poubelle. (*)
(*) Tout est faux sauf les gants et les masques sur les trottoirs de Paname.

*

- Alors quel réflexion pour ce mois ?
- Moi, je pense qu'il faut prendre l'air et marcher pour avoir des réflexions.
- Alors, pas de réflexion possible pour ce mois-ci ?
- Si.
- Mais, tu viens de dire l'inverse !
- Mais non ! Il faut juste réfléchir au mois de mai au lieu du mois d'avril et c'est bon.
- Tu es sûr !
- Mais non, il ne faut pas être sûr de soi tu sais.
- Alors je vis dans l'angoisse !
- Surtout pas.
- Alors je vis comment ?!
- Regarde si tu enlèves le "s" de mois.
- Oui.
- Et bien tu vis tout simplement avec moi.
- Avec toi ?
- Non avec toi.
- Mais !
- Non, nous sommes en avril !
...

Mars 2020

Se sentir transparente.
Quand tu te fais doubler à la boulange, à la médiathèque, à La Poste.... Bref quand tu as une sorte d'habitude de te faire doubler parce que toi ça n'a pas l'air urgent. Alors c'est vrai que toutes ces personnes qui sont passées devant moi n'ont pas torts. L'urgence et la précipitation pour gagner quelques minutes ne me donnent pas envie. Surtout que ces personnes sont en stress total, elles élaborent des techniques de défense et de regard sur le côté, de mépris... un vrai rejet de l'autre se crée et c'est terrible ! Alors, en général, je me laisse doubler, ou quelqu'un réagit à ma place.
Ce genre de comportement m'étonne tellement que je ne sais quoi dire, quoi faire sans paraître victime de la situation, alors que je n'ai pas à ressentir ce rabaissement. J'aimerais trouver une phrase simple, polie, sans tomber dans le piège de cette personne qui double. Juste une phrase qui claque, avec de l'humour aussi pour que ça passe bien.
Ça viendra, ou peut-être qu'avant je me transformerai et je deviendrai une personne qui double...

Février 2020

Deux hommes de l'angle. Ils sont souvent à l'entrée de ce café-bar-tabac à côté de chez moi. Je traverse et passe devant eux. Le grand me regarde avec un air absent, il me suit de la tête mais je sens que ce mouvement lui échappe, il est totalement ailleurs. La preuve il chante sur mon passage des paroles sans s'en apercevoir et sans savoir que je les connais et que moi-même j'ai du mal à me les enlever de la tête. Voici ces paroles sorties en pleine rue, vers 17h :
Homme grand - " Oui c'est nous les grosses moula ! "
Cette phrase sort d'une chanson d'Heuss l'enfoirée et Gradur. Je l'ai écouté pour la première fois sur SWIGG radio. (On a les références que l'on peut). La "moula" donc, c'est un terme très employé chez les rappeurs. Sa définition est assez vague. Mais ce qui est intéressant c'est l'emploi du qualificatif "grosse". C'est tout à fait original que deux rappeurs se qualifient de cette façon. Pour ma part je trouve ça fou. Et leur chanson reste dans la tête grâce à ces deux termes côte à côte "grosse" et "moula". Perso le rap français n'a pas fini d'alimenter mon étonnement et ma fascination.
Ne reviens pas - Heuss l'Enfoiré et Gradur

Janvier 2020

2020, on m'a dit très justement que c'était l'année du vin.
2020, on m'a dit que c’était l'année 20/20.
2020, on m'a dit que c'était les années 20, les années folles.
2020 je dirai que c'est pareil que 2021 en terme de rime, alors je me demande qu'est ce qu'on va pouvoir inventer l'année prochaine !
En attendant 2021, je vous la souhaite bonne cette année 2020.
Se souhaiter de bonnes choses c'est sympa mais comme je ne vous connais pas tous personnellement, je vais commencer par me souhaiter mes propres vœux.
Je me souhaite une année de bonnes tranches de rigolade, de bonnes inspirations, de bonnes bouffes aussi, une continuation dans l'apprentissage de la vie et donc par conséquent quelques victoires et quelques échecs aussi. Pour ces échecs, je me souhaite de les prendre avec un bon état d'esprit.

*

Deux hommes à la retraite sans doute, ils sont devant moi dans un parking sous-terrain parisien, l'un dit à l'autre :
H1- Elle voulait prendre le vélo mais c'était trop compliqué pour elle !
H2- Comment ça ?
H1- Et bien il aurait fallu qu'elle le branche et ça c'était impossible pour elle, impossible ! Elle m'a dit qu'elle ne savait pas où se trouvait la prise. Je lui ai dit que c'était un détail. Elle m'a dit qu'elle n'y arriverait pas.
H2- Et alors elle a pris le vélo ?
H1- Non penses-tu, trop compliquée pour elle ! Ha ! je vous jure les bonnes femmes, elles sont bonnes qu'à faire la vaisselle !
H2- Moi je fais la vaisselle.
H1- Moi aussi. Tu as un lave-vaisselle toi ?
(...)

Décembre 2019

Noël me divise, d'un côté je suis bien heureuse de voir ma famille et d'un autre j'ai beaucoup de mal à regarder les rue jonchées de sapins de Noël morts, les montagnes de papiers cadeaux et de cartons. Vous allez me dire encore une écolo qui fait son discours culpabilisant !
Je dis juste qu'il y a d'un côté beaucoup d'amour et de vie et d'un autre des montagnes d'immondices. Et comment arrêter cette frénésie sans provoquer des tensions au moment où nous n'en voulons pas ? C'est peut-être ça le secret de la société de consommation ?

Novembre 2019

La nuit arrive tôt et vous vous sentez tout chose ? C'est normal.
Pour pallier à cette sensation, j’élabore une technique afin de retrouver du réconfort. Je mange des noix en allumant un feu de cheminée sur ma télé.

                                                               *

J'ai rencontré un vigile au Palais de Tokyo. Il m'a dit qu'il adorait les discours politiques et qu'il trouvait ça stylé de parler avec éloquence. Il voulait prendre des cours de théâtre avec cette idée en tête. Ce gars me citait De Gaulle, Mitterrand, Sarkozy, Hollande et Macron dans la même phrase avec la même admiration... J'en suis restée pantoise. Après réflexion j'aurai dû lui réciter un poème pour voir si cela lui faisait le même effet.

Octobre 2019

Écoutons le silence qui aboie                     
Écoutons la parole qui se bâillonne
Des milliards nous sommes !
Des milliards de voix
Et dans ce brouhaha
Devons-nous tous chanter le même LA ?
La curiosité est une bien jolie qualité
Continuons à la cultiver, à la pourchasser
Courons après nous

(Extrait de Musique d’Ours, spectacle entre le théâtre et la musique, bref un truc invendable car trop musical pour les théâtres et trop théâtre pour les salles de concert, mince alors !)

Septembre 2019

Prendre le soleil, se baigner dans les rivières, contempler les libellules, préparer des gueuletons pour les amis, lire, acheter le journal local, choisir un galet, acheter des sachets de lavande, cueillir des fleurs et des mûres...
J'étais en vacance et vous ?

*

Je me demande si en vacance, les boulangères pas très aimables, les arnaqueurs, les misanthropes, les dictateurs cueillent des mûres sauvages. Et admettons qu'ils en cueillent, est-ce qu'ils se cachent pour ne pas montrer leur attendrissement et leur plaisir ? Non, j'imagine plutôt ceci :
La boulangère méchante les goûtes en trouvant qu'elles sont moins bonnes que l'année dernière.
L’arnaqueur n'ose pas en prendre parce que c'est tout de même dans un fossé, c'est dégueulasse la nature.
Le misanthrope en prend des quantités monstrueuses parce qu'il ne va pas en laisser pour les autres cons.
Le dictateur ne les mange pas, de peur qu'elles soient empoisonnées.
Vraiment, ça doit être chiant d'être en vacance avec eux.

Aout 2019

Aoutiennes, Aoutiens tenez vous bien. Je vais vous raconter une anecdote parisienne. Je me surnomme depuis "la folle du bus". J'étais debout entre les deux compartiments de 4 sièges au fond du bus. Et un homme d'un certain âge, mais plutôt tonique, se faufile pour trouver la dernière place assise de ces compartiments, du côté fenêtre.
J'ai oublié de préciser qu'il faisait chaud, très chaud.
Le trajet commence et voici que la dame face à cet homme, pas si âgée que ça, commence à interpeller le jeune homme à côté du vieux, pas si vieux, pour lui indiquer d'un ton très sec qu'il est jeune et qu'il aurait pu se déplacer pour que l'homme d'un certain âge s'asseye plus facilement.
Le jeune homme réplique aussi sec et justifie sa position en rétorquant qu'il part dans 2 stations et qu'il préfère rester à sa place pour ne pas déranger l'homme d'un âge certain quand il descendra.
S'ensuit une discussion d'un ping-pong remarquable entre la dame et le jeune, d'une telle énergie qu'on se croirait au spectacle. Des "je suis votre ainée jeune homme vous me devez le respect" et des "je sais très bien ce que je fais"....
C'est alors que l'autre compartiment, témoin du débat, commence à prendre partie. Un homme prétend que les arguments du jeune homme sont recevables.
D'autres font des grimaces, soufflent, voudraient être ailleurs, à Aquaboulevard par exemple. Une autre conclut que c'est à cause de la chaleur et que nous sommes tous un peu à cran.
Et là !
Qui c'est qui arrive avec son élégance légendaire ?
MOI
Je lance une question à tous mes coéquipiers de voyage : est-ce que vous voulez un coup de brumisateur ?
J'entends un faible "oui" (certainement un enfant ou une voix dans ma tête) et je commence à brumiser TOUT LE MONDE.
Puis.
Plus un bruit.
Il y eut des sourires tout de même.
Mais j'ai commencé à me dire que j'avais un peu fait mon serviteur de l'ordre public.
Le CRS du bus, c'est moi.
Je suis partie à la fois contente du silence mais profondément honteuse d'avoir pu brumiser tous ces inconnus sans défense.
Des questions fusent autour de moi depuis : suis-je un justicier sans foi ni loi, est-ce que j'ai un pète au casque, est-ce que je risque le burn-out, est-ce que je suis manipulée par une force de l'ombre ????

*

Le rosé pamplemousse pour vous c'est : 

a/ un truc de gonzesse de bord de mer

b/ un apéro qui change de l'éternel pastis

c/ c'est un truc de crevard 

d/ ça t'assure un cholestérol à 45 ans

Juillet 2019

Si je tape dans mon moteur de recherche : "pas envie de parler" le mot dépression arrive sur la même ligne.

C'était juste un test comme ça, pour rigoler. Je constate qu'internet n'a pas beaucoup d'humour.

Est-ce que vous connaissez un moteur de recherche plus joyeux ?

Qui aurait une tendance à la dérision et à la légèreté ?

Juin 2019

La piscine, être dans l'eau, pouvoir faire la brasse papillon, plonger sous l'eau et se croire dans le Grand Bleu...

Tout ceci est bien joli mais avant toute chose il faut bien choisir son horaire car la foule peut compromettre mes projets les plus doux.

Mai 2019

L'observation assidue de chevreuil réveille l'instinct de chasse.
Désolée les végétariens, mais c'était tellement bien sur ce chemin, presque dans la nuit, avec une grosse pierre dans la main. A l'affût.
A la recherche d'un animal perdu.

Avril 2019

Les asperges sont des rhizomes c'est la même famille que l'ail et l'oignon. Elles sont riches en vitamine A et C. Il paraît qu'elles ont des vertus aphrodisiaques.

Mars 2019

Je parle du nez depuis 10 jours,

Je m'y suis habituée, tout d'abord.

Mais au septième jour,

Je me suis rendue compte qu'il ne fallait pas s'habituer aux mauvaises choses.

Alors je chante, je joue nez bouché, nez meurtri.

La morve n'a qu'à bien se tenir.

L'allergie au bouleau (l'arbre) peut provoquer des allergies aux pommes, aux cerises ou à tout autre fruit à noyaux. Ce sont des allergies croisées. C'est fou que le pollen du bouleau et les fruits d'autres arbres agissent sur le corps humain de la même manière. Si je mange une pomme sous un bouleau qu'est-ce qui peut se passer ?

Février 2019

Die Feder ist mächtiger als das Schwert

La plume est plus forte que l’épée

(Spécial dédicace à Petit Klaus & Grand Klaus, Spectacle pédagogique en 3D basé sur un conte hard de Andersen)

Janvier 2019

Je vous imagine au chaud, sur votre téléphone emmitouflé dans une couverture.

Vous avez le teint un peu pâle, c'est normal c'est le manque de luminosité.

Comme dirait mon neveu il fait moche comme dans une poche.

*

Est-ce que vous aussi vous trouvez qu'entre Noël et le jour de l'an, les jours ne comptent pas ? C'est comme-ci ces six jours étaient en trop. Ils mettent une mauvaise ambiance si bien que mes occupations, mon travail accompli durant ces jours-ci, me semblent inutiles, nuls, infertiles, morts... Je devrais faire n'importe quoi pendant ces six jours. Prendre la voiture et foncer tout droit devant le plus vite possible, manger des frites à quatre heure et continuer de rouler jusqu'à ce que la nouvelle année commence. Vive les frites.

Décembre 2018

Être décontenancé, perdre ses moyens, être désorienté ; pourquoi trouvons-nous ces moments désagréables ?

Ne serions-nous pas en vacances avec notre fierté ?